Fin de Counter-Strike : Global Offensive et place à CS2

Fin de Counter-Strike : Global Offensive et place  CS2

28 octobre 2023

L’incontournable jeu de tir le plus populaire de l’univers Esport connaît quelques changements. L’annonce de l’éditeur Valve sur la fermeture de Counter-Strike : Global Offensive est effective depuis le 1er octobre 2023. Son successeur Counter Strike 2 accueillera les futurs tournois du jeu de tir le plus célèbre. Un changement qui ne restera pas sans inconvénient sur les équipes qui doivent se réapproprier la nouvelle plateforme. Comme conséquence, l’ordre mondial pourrait changer selon la capacité des équipes à vite s’adapter au nouveau jeu.

Aperçu de quelques changements majeurs apportés par CS2 

La clôture de la Pro League à Malte a marqué la fin des tournois sur Counter-Strike : Global Offensive le 1er octobre 2023. Les compétitions se dérouleront désormais sur Counter-Strike 2, successeur de CS : GO. Les changements apportés par CS2 nécessitent un temps d’adaptation même si le mode de fonctionnement reste identique dans son ensemble. Parmi les grands changements auxquels doivent dorénavant se familiariser les joueurs, il y a le temps de jeu. En effet, le format passe de MR15 à MR12. Conséquence immédiate : les matchs sont raccourcis. La modification du format possède ses avantages et ses inconvénients.

Le format MR15 exigeait plus d’effort aussi bien de la part des joueurs que des fans. Ces rencontres duraient jusqu’à 8 heures impliquant un super effort d’athlète de la part des joueurs. Par ailleurs, si les joueurs étaient habitués à ce rythme, il n’en va pas de même pour les spectateurs. C’est donc l’amélioration de l’expérience spectateur qui est visée par ce changement. Toutefois, le raccourcissement de la durée du match n’a pas été réalisé avec la modification de la durée du cycle. De sorte que les matchs se jouent avec le même cycle économique que celui de RM15.

En conclusion, il est indispensable de remporter les pistols pour avoir un avantage (psychologique et économique) conséquent à la fin. Aussi, l’observation faite est la domination d’une seule équipe faisant du match une rencontre à sens unique. Cela augmente davantage la pression et le stress chez l’équipe perdante.

Il faut dire que les joueurs ne sont pas encore satisfaits de Counter-Strike 2. Plusieurs irrégularités sont soulignées par ces derniers. La réactivité du serveur est le souci majeur des joueurs qui espèrent des mises à jour pour corriger ces erreurs. Les joueurs notent notamment les bugs et l’absence d’optimisation du serveur. Selon le meilleur joueur de Global Offensive, l’Ukrainien Oleksandr « s1mple » Kostyliev, un temps d’adaptation de trois mois est nécessaire pour devenir un pro sur CS2. Et il est l’une des voix parmi les nombreuses qui mentionnent que le jeu est inachevé. Certes, l’agenda des tournois joue contre Valve. L’éditeur a donc trois mois pour corriger un certain nombre d’erreurs avant la reprise des compétitions prévue en janvier 2024.

Les changements apportés par Valve ont également touché les stratégies. À ce sujet, l’éditeur a supprimé les skyboxes et l’option de dissipation des fumigènes. Rappelons que l’outil skyboxes permettait de stopper les lancers de grenades tandis que l’outil de dispersion consistait à jeter une grenade explosive au-dessus des fumigènes pour empêcher leur dissipation. La suppression de ces deux éléments implique le changement de stratégie à l’endroit des équipes. C’est une innovation appréciée par plusieurs joueurs selon les propos de Aunni. Ce dernier voit en ce changement une opportunité pour les équipes de réviser leurs stratégies.

Les IEM Sydney qui se sont déroulés récemment ont eu lieu sur CS2, une première pour la nouvelle plateforme. De toute évidence, les résultats furent surprenants. En effet, malgré la présence du top 5, les deux finalistes sont FaZe Clan (n° 7 mondial) et Complexity (n° 14 mondial). La finale fut remportée par FaZe Clan montrant ainsi que l’ordre mondial sera quelque peu perturbé pendant cette phase d’adaptation. La majorité des clubs y compris Vitality disposent de 4 mois pour finir avec leur transition. Les qualifications pour le Major en février montreront le visage des équipes qui s’adaptent le mieux à ce nouveau changement.

News