Esport - League of Legends : GameWard et LDLC OL s’en sortent bien

Esport - League of Legends : GameWard et LDLC OL sen sortent bien

9 septembre 2022

Faisant partie des quatre représentants français aux European Masters, GameWard et LDLC OL sont les premières équipes à jouer leurs matchs. Les attentes étaient grandes et les organisations ont répondu présentes en honorant de leurs promesses. Les deux formations ont réjoui le public par leurs prestations avec un parcours exemplaire, ce qui les amène aux quarts de finale. Leurs homologues livreront les dernières rencontres le mercredi et le jeudi et nous en sauront davantage sur leurs résultats. Les deux clubs sont cependant en bonne voie pour rejoindre leurs compatriotes.

Un sans-faute pour GameWard et LDLC OL lors de la phase de groupe aux EUM

Equivalents à la deuxième division européenne de League of Legends, les European Masters regroupent seize équipes dont quatre formations françaises. Avec ses quatre participants, la France est fortement représentée à la compétition. Une lourde responsabilité que doit assumer LDLC OL, GameWard, BDS Academy et Vitality Bee. Parmi eux, GameWard et LDLC OL débutaient très bien leur rencontre et les deux équipes ont affranchi l’étape des phases de groupe en se qualifiant pour les quarts de finale.

En revenant sur leur parcours, commençons par celui de LDLC OL. Evoluant dans le groupe B, la formation lyonnaise a entamé le tournoi avec une défaite face à X7. Elle se ressaisira par la suite en remportant la totalité des cinq matchs restants. Il faut toutefois souligner que l’équipe n’a pas eu ses victoires assez facilement dans lesdites rencontres. Ainsi, le numéro1 de la LFL n’a pas impressionné comme l’espéraient ses fans. Mais à défaut d’une prestation spectaculaire, l’organisation a néanmoins atteint son objectif de passer la phase des groupes, ce qui est louable.

Contrairement à LDLC OL qui a concédé une défaite, l’équipe GameWard a affiché une grande ambition lors de cette première étape en restant invaincue. La formation a donc remporté ses six matchs joués. Si l’équipe a facilement joué certaines équipes, ce ne fut pas le cas avec Dusty qui a fait redouter le club francilien. En effet, l’équipe a dû s’arc-bouter sur sa défense pour le thriller d’environ quarante minutes avant de venir au bout du dragon ancestral. Le champion de la ligue nordique s’inclinera plus tard sur le score de 4-2 grâce à des efforts de Philippe « Akabane » Le et de ses coéquipiers tous aussi déterminés que lui.

Les deux autres clubs français dont les résultats ne sont pas encore connus sont BDS Academy et Vitality Bee. Les représentants français appartiennent au top 2 pour l’instant à mi-parcours. Il reste encore 3 matchs pour chacun d’eux. Leurs dernières rencontres se passent le mercredi et le jeudi. Les deux équipes doivent garder le même rythme pour espérer une qualification en quart de finale comme leurs compatriotes déjà hissés à ce rang.

News