Esport Rocket League : La RLCS et la KCorp démarrent bien

Esport Rocket League : La RLCS et la KCorp dmarrent bien

29 octobre 2021

À l’instar de plusieurs structures comme Vitality et BDS, la Karmine Corp a pris part à cette première étape des RLCS, édition 2021-2022. Si elle n’est pas parvenue en Finale, l’équipe a néanmoins gardé une constance dans ces performances en terminant 3e contrairement à Vitality qui s’est retrouvée en bas du tableau. En finale face à la formation BDS, Endpoint a une double victoire sur le score de 3-4. Les prochaines étapes sont prévues du 5 au 7 novembre et du 19 au 21 novembre avant la phase fatidique des LANs en Suède.

Endpoint remporte la 1ère étape de RLCS et la KCorp poursuit ses merveilles

Douze Français prenaient part à cette première étape de Rocket League Championship Series. Hormis ceux des équipes phares de Karmine Corp et Vitality, deux compatriotes français évoluaient dans les rangs de BDS. L’équipe suisse a réalisé un excellent parcours lors de la 10e édition avec 9 trophées sur 10 remportés. Elle avait perdu la finale du Championnat d’Europe des RLCS. Son entame de cette saison montre toujours sa belle forme même si elle n’a pas terminé en première place comme ce fut le cas lors de la 10e campagne. Le nouveau recru Enzo « Seikoo » Grondein, Français d’origine, a apporté sa touche pour leur belle prestation.

La Karmine Corp a également pris part à cette campagne qui vient de commencer. Pour une première participation, la structure n’a pas du tout démérité, puisqu’elle a terminé troisième de la compétition. Stoppée par l’équipe britannique, la Karmine Corp fut dominée par ces derniers sur le score de 4-3 en demi-finale. Cette troisième place lui a permis d’engranger 200 points, un score qu’elle promet d’améliorer lors des étapes suivantes. Si la jeune structure française a encore fait parler d’elle, on ne peut pas dire autant de Vitality dont les performances ne sont pas au top.

Le champion d’Europe en titre s’est retrouvé avec zéro victoire et trois défaites. Pourtant considérée comme une référence pour ce tournoi, la structure Vitality n’a pas fait mieux que de terminer en dernière position lui valant 40 points obtenus en week-end. Son absence aux play-offs n’a donc rien d’étonnant au regard de ces performances. Avec ces résultats, la formation est loin d’être confiante pour participer au premier Major qui aura lieu en Suède. En revanche, la structure Endpoint britannique qui n’a plus remporté une compétition majeure depuis 2017 reprend confiance pour obtenir son ticket pour le LAN.

La deuxième étape du circuit professionnel de Rocket League Championship Series est prévue du 5 au 7 novembre et elle se déroulera entièrement en ligne. La troisième et dernière manche, quant à elle, aura lieu du 19 au 21 novembre. À l’issue de cette étape, les 12 meilleures équipes s’affronteront à l’occasion de LAN représentant le premier Major qui se déroulera en Suède.

News