Championnat du monde Teamfight Tactics : quatre français en lice

Championnat du monde Teamfight Tactics : quatre franais en lice

28 avril 2022

Après les phases de qualification du Championnat du monde Teamfight Tactics qui se sont déroulées sur plusieurs mois, la phase finale se tiendra du vendredi 29 avril au dimanche 1er mai. Trente-deux joueurs sont encore en lice pour le trophée. La France est fortement représentée à l’occasion de ce tournoi avec quatre participants. Nous vous présentons ici les chances que les tricolores remportent le titre.

Aperçu des performances des joueurs français présents au TFT

Le Championnat du monde de Teamfight Tactics en est à sa quatrième édition. La phase finale de la compétition aura lieu à partir du vendredi 29 avril et les Français sont fortement représentés. Doté d’un cash prize de 300 000 $, soit 270 000 €, le tournoi TFT promet des artifices rien qu’à voir la cagnotte à partager. Au nombre de ceux qui défendront les couleurs tricolores se trouvent Eric « Voltariux » Gadchaux, Emre « Double61 » Demirtas, Grégoire « Un33d » Bodin et Mathieu « Les Collègues » Nencioni.

Emre « Double61 » Demirtas sous les couleurs tricolores prétend au titre de la quatrième édition de TFT. Potentiel favori au trophée, Emre « Douvle61 » Demirtas de chez Karmine Corp ne serait pas à son premier trophée en cas de victoire finale. En effet, le joueur est le champion de la toute première édition de la compétition. Cumulant les études et le sport électronique, le jeu lycéen de 18 ans en tire d’ailleurs là sa force. Puisqu’il s'entraîne moins, ses adversaires sont souvent déroutés par un style de jeu généralement nouveau.

Emre « Double61 » Demirtas est reconnu pour sa rapidité, une performance qu’il a acquise grâce aux jeux tels que Fortnite et Clash Royale. Son compatriote Mathieu « Les Collègues » Nencioni dit qu’il est le joueur qu’il craint le plus. L’ex-champion pourra compter non seulement sur les ultras, mais aussi sur son compatriote français. Qu’en est-il de Mathieu « Les Collègues » Nencioni ou le nouveau venu. C’est en effet un nom auquel vous n’êtes pas forcément habitué, car il est nouveau sur la scène de la compétition. Mais son palmarès commence par être riche avec plusieurs victoires récemment.

Contrairement à Double61 qui joint études et jeux, Mathieu vient de faire sa première expérience entièrement consacrée à l’esport. Auparavant, il conjuguait études ou travail avec l’esport. Ainsi, le Lyonnais a remporté la Gamers Assembly (LAN ayant réuni plusieurs meilleurs joueurs français) la semaine passée. Bien avant cette compétition, le joueur figurait sur le podium des championnats d’Europe. Âgé de 23 ans, le joueur affirme être soutenu par ses collègues en plus de son travail pour ces résultats obtenus. Bien évidemment, son objectif est la finale alors qu’il se qualifie lui-même de joueur « flexible ».

Eric « Voltariux » Gadchaux figure parmi les joueurs les plus talentueux au monde sur World of Warcraft. Ayant terminé à la quatrième place lors de la première édition, il revient dans la compétition pour tenter une nouvelle chance. L’habitué du tournoi, le « Sanglier » de chez Solary vise le trophée alors qu’il vient de finir deuxième au Championnat d’Europe. Double61 témoigne des qualités du joueur et signale que la vision qu’il a du jeu est sa force ainsi que sa capacité de remontada. Enfin, Grégoire « Un33d » Bodin est le dernier représentant français.

Qualifié aux World le 27 mars, Grégoire « Un33d » Bodin a réussi un pari. En effet, le Français a essuyé plusieurs défaites avant d’en arriver à ce résultat. Il précise par ailleurs que ce résultat lui a coûté quatre mois intenses de travail. Le Grenoblois, ancien professionnel sur Hearthstone, possède un coach pour l’accompagner vu sa détermination et sa rigueur au travail. Évoluant chez Aegis, Un33d est victime de son stress, ce que corrigera son coach psychologique octroyé par sa nouvelle équipe.

News